NEKaTOENEa


Aurkezpena

Egonaldia: 2004ko Apirilaren 01a | 2004ko Ekainaren 30a

MICKAEL BETHE SELASSIE D'origine éthiopienne, Mickaél Bethe-Sélassié vit en France depuis l'âge de 21 ans et c'est sur le sol français qu'il découvre sa vocation artistique. Il tourne alors radi­calement le dos à sa première formation de physique-chimie, pour développer en autodidacte son travail d'artiste. Il commence par peindre les murs de son appar­tement pour signifier ce renouveau, ce changement de direction professionnelle et d'état spirituel. Il s'oriente ensuite vers le volume, le papier mâché devenant son médium privilégié.

C'est avec joie que je présente au public cette exposition intitulée "Abba Dia - Abbadia", titre qui veut être un clin d'oeil à Antoine d'Abbadie. Abba Dia" est le nom donné par ses amis du Goudrou - région du sud de l'Ethiopie à Antoine. Ce savant, descendant d'abbé laïc de surcroît ne s'of­fusquait pas de l'appellation qui se traduit dans les langues éthiopiennes par "le père Dia". Ce jeu subtil, cette alchimie des mots, qui se rapporte à la spiritualité du savant (on le voyait comme un magicien qui interroge les plantes et les étoiles) me renvoie à d'autres métamorphoses : les transformations de la matière.

En tant que sculpteur je transforme la matière. Mes sculptures sont faites en papier mâché journaux trempés dans l'eau et pétris à la main. Mélangée à de la colle cel­lulosique, la pâte obtenue est une matière végétale que j'applique sur l'armature fabriquée au préalable. Si l'armature est le squelette de la sculpture, la pâte en est la chair. La couleur est ce qui habille mon monde imaginaire et mes créatures végétales. Je ne fais jamais d'esquisse, mais j'improvise au fur et mesure. Dans ma création je rends magique le réel en le caricaturant.

Les formes sont rêvées dans l'espace puis ramenées à la réalité à l'aide de rotin et de baguettes de bois.La matière rigide, le bois comme le rotin, possède ses propres lois ; et ne se plie pas toujours à la volonté de l'artiste.

Le processus de création d'une sculpture est pour moi un jeu subtil entre l'imagination et mon action sur la matière. Mes oeuvres réalisées à Hendaye s'inscrivent dans la suite logique des précédentes sculptures. Elles ont été créées dans un contexte qui sort de mon environnement habituel (mon studio parisien), tout en s'inscrivant cependant dans un cadre lié à mon pays de naissance. Omniprésent et visible de Nekatoenea (la ferme transformée en studio de création), le château est habité par les rêves éthiopiens d'Antoine d'Abbadie. Et d'objets : fresques, tableau, sculpture, écritures, livres...

Une résidence d'artiste au domaine d'Abbadia se prête à une retraite médi­tative et créatrice. Très présent dans cette région maritime, le vent draine des odeurs d'algues comme pour exercer les narines. Fleurs, vergers, oiseaux, lapins sont protégés sur le domaine et sur le littoral ; ils contribuent à façonner l'imagination de l'artiste. Travailler le papier mâché est un acte de recyclage des journaux. Et une façon de redonner une nouvelle vie aux arbres

artistaren web gunea


Katalogoa

Abba-Dia


Nekatoenea | Artisten etxea, Hendaia - Abbadia, 64700 Hendaia - tel: +33 (0) 559 20 37 20 | HARREMANA | Legezko oharrak | iF Diseinuak - 2012